La Vallée de l’Arve : Pollution de l’air au Pays du Mont-Blanc

Blog

Lorsqu’on évoque les problèmes de pollution de l’air, les premières images qui nous viennent à l’esprit sont les files de voitures sur le périphérique parisien et non le massif du Mont-Blanc.
Pourtant, l’hiver 2016, la vallée de l’Arve (Haute-Savoie) s’est retrouvée au cœur de l’actualité. Cette vallée, dont la situation géographique particulière favorise la stagnation des polluants de l’air, détient le triste record de pollution de l’air en France.
Les habitants dénoncent régulièrement cette problématique de santé publique et attendent des actions concrètes de la part du gouvernement.

Des pics de pollution réguliers dans un décor de carte postale

On a du mal à imaginer et à comprendre, mais la qualité de l’air, au pied du Mont-blanc, est souvent moins bonne que celle des grandes agglomérations.

Comment expliquer ce phénomène ?

La Vallée de l’Arve : Pollution de l’air au Pays du Mont-Blanc

La vallée de l’Arve est encastrée entre deux massifs montagneux qui forment une cuvette. En hiver, les anticyclones forment une sorte de couvercle qui empêche la dispersion des particules fines générées par le chauffage au bois, l’industrie ou le transport. Cette pollution s’accumule dans la vallée et peut ainsi stagner plusieurs jours jusqu’à rendre l’air irrespirable.

La pollution de l’air a des conséquences concrètes sur la santé. Selon l’organisme Santé Publique France, la pollution aux particules fines provoque 85 décès prématurés par an dans la vallée de l’Arve (remarque : le chiffre est de 48 000 décès prématurés par an pour l’ensemble du territoire français).
Face à cette situation, les habitants de la région se mobilisent régulièrement pour exprimer leur colère.
Découvrez cette vidéo choc d’une école de Sallanches en Haute-Savoie qui dénonce les conséquences de la pollution de l’air :

Quelles solutions ?

Si la pollution n’est pas un problème qui sera réglé en quelques mois, les tensions de l’hiver dernier semblent accélérer la prise de conscience collective.
Le vendredi 29 septembre 2017, Nicolas Hulot s’est rendu dans la vallée de l’Arve accompagné des ministres de la Santé et des Transports pour discuter de cette problématique avec les associations et les élus locaux.
Ce déplacement important d’une partie du gouvernement était synonyme d’espoir pour les habitants.
Ils attendent des mesures concrètes et rapides de la part du gouvernement pour lutter contre la pollution de l’air et ainsi changer la donne dans cette vallée au bord de l’asphyxie.

Découvrez toute l’actualité de NatéoSanté