Mauvaise qualité de l’air : quelles conséquences pour les asthmatiques

Blog

La Journée Mondiale de l’Asthme a eu lieu le mardi 2 mai 2017. Une occasion pour nous de revenir sur cette maladie chronique inflammatoire et son lien avec la qualité de l’air.

La pollution atmosphérique nuit gravement à notre santé en général, et à nos poumons en particulier. En première ligne des conséquences à redouter, on retrouve l’asthme qui touche plus de 4 millions de personnes en France.
Apprenez à vous protéger lorsque vous êtes chez vous en mettant en place de bonnes pratiques et en équipant les pièces des personnes plus sensibles (enfants, femmes enceintes, personnes âgées…) de purificateurs d’air pour les soulager.

Qualité de l’air et Asthme

L’asthme est une maladie inflammatoire liée à l’interaction entre des facteurs génétiques et environnementaux. Il se manifeste par une gêne respiratoire, une poitrine serrée ou douloureuse, des troubles du sommeil causés par la toux, une respiration sifflante ou bruyante…
Ces symptômes peuvent être ponctuels, survenir pendant un effort ou être permanents.

On estime que la population d’asthmatiques en France dépasse les 900 000 personnes. L’asthme est la 1ère maladie chronique de l’enfant, et touche 10% à 14% d’entre eux.
En 10 ans, le nombre d’asthmatiques a été multiplié par deux.

Les symptômes de l’asthme peuvent se manifester ou s’aggraver lorsque la qualité de l’air se dégrade et notamment lorsque la personne asthmatique se trouve en présence de :

  • Acariens domestiques (présents principalement dans les matelas, coussins et tapis)
  • Animaux
  • Spores de champignons
  • Exposition à certains types de bactéries
  • Plumes d’oiseau
  • Fumée, principalement de tabac et de cheminée
  • Pollens, principalement au printemps
  • Produits chimiques inhalables

La pollution extérieure et notamment les nombreux pics de pollution que nous avons eus cette année, impactent directement la qualité de vie des asthmatiques qui vont être davantage sujet à des crises. En cause, les particules fines y compris les particules de diesel, plus fines, qui s’infiltrent au plus profond de nos voix respiratoires.

La pollution, qu’elle soit due à l’extérieur ou à l’intérieur, va irriter la muqueuse bronchique qui est inflammatoire chez les asthmatiques.

Pour comprendre les effets de la pollution sur les asthmatiques, nous vous recommandons ce témoignage : « Une semaine dans la pollution de l’air : témoignage d’une asthmatique »

Purificateur d’air, un soulagement pour les asthmatiques

Les purificateur d’air est une solution qui permet de lutter efficacement contre la pollution et d’aider les personnes asthmatiques à mieux vivre au quotidien.
Parce qu’un témoignage vaut mieux que de longs discours, découvrez le témoignage de Julien, utilisateur convaincu par les purificateurs d’air NatéoSanté :

Au quotidien, nous vous conseillons également de mettre en place de bonnes pratiques :

  • Faire attention aux produits d’entretien utilisés
  • Ne pas fumer à l’intérieur
  • Laver régulièrement les rideaux et la literie pour éliminer les acariens
  • Utiliser un aspirateur muni d’un filtre HEPA pour réduire l’émission de particules

Découvrez toute l’actualité de NatéoSanté