NatéoSanté, lauréat France Relance !

Blog

Le projet de construction d’un site de production à Saint-Hilaire-de-Chaléons, où le siège social de l’entreprise, spécialisée dans les purificateurs d’air professionnels à filtre HEPA, est implanté depuis 2015, a été sélectionné par l’État et le Conseil Régional des Pays de la Loire. Il sera soutenu financièrement dans le cadre du fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires. Rencontre avec Thierry Ricci, fondateur et dirigeant de NatéoSanté, qui détaille les grandes lignes du dossier, prévoyant la création connexe d’un tiers lieu et pôle de compétences pour miser sur l’intelligence collective.

Thiery Ricci revient sur les futurs projets d'expansion de NatéoSanté
Thierry Ricci, Président fondateur de NatéoSanté

En pointe sur le front de la lutte contre l’épidémie Covid-19, depuis le printemps 2020, quelle est aujourd’hui la situation de NatéoSanté ?

Thierry Ricci : « NatéoSanté travaille depuis plus de dix ans sur la qualité de l’air. La démarche de l’entreprise n’est pas opportuniste en cette situation particulière d’épidémie liée au SARS-CoV-2. La Covid-19 a agi comme un facteur d’accélération de la prise de conscience du grand public et des changements nécessaires quant à nos comportements vis-à-vis de la planète.

Nous avons connu une forte croissance en 2020 avec 50 pays servis à l’exportation. Notre progression se poursuit au 1er trimestre 2021. Cela reste néanmoins un marché émergent où règne une forte concurrence qui s’organise. Nous sommes des précurseurs, nos technologies sont innovantes, éprouvées et respectueuses de l’environnement : les clients qui cherchent la qualité et la performance choisissent le plus souvent notre purificateur d’air professionnel EOLIS Air Manager. Les tests menés auprès d’un laboratoire indépendant ont démontré qu’il était efficace à 99,6% contre les coronavirus.

En février dernier, NatéoSanté a livré 300 EOLIS Air Manager pour les établissements scolaires de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Nous venons de commencer à équiper l’Ile de France, collectivité qui nous a identifié comme concepteur-fabricant spécialiste de la purification de l’air intérieur. Nous étions dix salarié.e.s début 2020. Nous sommes désormais seize avec deux postes ouverts : technicien.ne et assistant.e commercial.e. »

Une reconnaissance de la création de l’outil industriel de NatéoSanté !

Quel est votre sentiment dominant après que NatéoSanté soit l’un des lauréats en Pays de la Loire du fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires ?

Thierry Ricci : « Vingt-et-un nouveaux lauréats ont été annoncés le 23 avril dernier et NatéoSanté est en effet l’un d’entre eux dans les Pays de Loire. Au-delà de l’aspect financier, il s’agit d’abord d’une reconnaissance de la création de notre propre outil industriel, dans le respect de l’environnement, en phase avec le travail et les valeurs de toute une équipe ! »

Fabrication des EOLIS Air Manager dans une unité de production NatéoSanté
NatéoSanté construira un site de production à proximité de son siège social d’ici 2023

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le projet présenté et retenu ?

Thierry Ricci : « Il porte sur la construction d’un site de production dans un bâtiment éco-responsable, à Saint-Hilaire-de-Chaléons (44) où le siège social de NatéoSanté, déjà bioclimatique, est implanté depuis 2015. L’objectif est de maîtriser notre chaîne de valeur, nos coûts et de continuer à garantir la qualité de nos solutions dans le respect de notre engagement en matière de développement durable. Nous conserverons ainsi notre approche centrée sur la fabrication 100% Made In France et l’environnement, tout en pérennisant l’activité et la présence à long-terme sur notre territoire, avec l’ambition de générer une douzaine d’emplois.

NatéoSanté prépare une nouvelle gamme de produits à horizon 2022 : elle sera complémentaire de la gamme actuelle. Avec notre propre site de production, nous allons pouvoir augmenter nos volumes, toujours en collaboration avec nos partenaires actuels. »

Miser sur l’intelligence collective au service de l’environnement, la santé, la qualité de l’air…

Quel est le 2e étage de la fusée ?

Thierry Ricci : « Dans un second temps, le site pourra proposer une intégration à d’autres entreprises rassemblées autour des mêmes valeurs désirant promouvoir la qualité française dans le but d’assurer une charge constante. Une façon complémentaire de sécuriser les emplois liés à la fabrication. Le concept porté et défendu est dans l’esprit d’un tiers lieu industriel, respectueux de l’environnement, pour favoriser les synergies ainsi que l’ancrage en Pays de Retz.

Nous sommes situés entre Nantes et Pornic voire Saint-Nazaire. Un tel pôle de compétences fournira une alternative aux déplacements vers les grandes métropoles. »

L’ambition dépasse la seule construction d’un bâtiment…

Thierry Ricci : « L’idée est d’y mettre de l’intelligence collective, de lui donner une dimension Fablab, de pouvoir y mener des actions d’intérêt général comme sensibiliser les jeunes filles aux sciences, aux métiers de l’industrie… en cohérence avec les valeurs et engagements RSE de NatéoSanté : nous consacrons notre énergie à la dépollution de l’air et à la protection de la santé qui sont à considérer comme des biens communs.

Nos choix environnementaux et sociétaux sont avérés : nos purificateurs d’air professionnels sont éco-conçus, à consommation maîtrisée et garantissent l’innocuité. Notre écosystème de production est régional pour limiter notamment les transports et rejets CO2 induits.

La parité est respectée au sein de l’entreprise y compris sur les fonctions d’encadrement et salaires. La politique de recrutement continuera en ce sens. »

Des projets à fort impact économique et sociétal

Le plan France Relance a pour objet d’apporter un soutien public aux acteurs industriels de l’Hexagone avec deux entrées principales :

  • Maintenir la compétitivité à l’international
  • Relever les grands défis du secteur : modernisation du tissu productif, transition écologique, résilience de la chaîne de valeur, inclusion sociale
Le plan France Relance est soutenu par le gouvernement français pour dynamiser l'activité économique française

Le fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires a été initialement doté de 300 millions d’euros par l’État. Il a été récemment complété à hauteur de 400 millions supplémentaires, apportés à parité par l’État et les régions. Il vise à financier des projets structurants avec un démarrage entre six mois et un an.

Les dossiers présentés devaient comporter une double vision économique et sociétale (RSE) :

  • Maintien et création d’emplois
  • Décarbonisation
  • Formation
  • Approfondissement des collaborations avec les acteurs territoriaux

Le 23 avril dernier, vingt-et-un nouveaux lauréats, dont NatéoSanté, ont été validés conjointement par la Préfecture de Région et le Conseil Régional des Pays de Loire pour un soutien d’un montant global de 4,1 millions d’euros sur un volume d’investissement prévisionnel de 49 millions (1700 emplois confortés et 760 supplémentaires attendus). Le projet NatéoSanté porte sur 1,5 million d’euros. Premiers coups de pioches prévus début 2022. Livraison escomptée courant 2023.