Sinusite et pollution de l’air

Blog

Vous connaissez les sensations suivantes : nez qui coule, maux de tête, congestion nasale. Est-ce un simple rhume ou une sinusite ?
Les sinusites toucheraient entre 5 et 15 % des Français. Elles peuvent être d’origines allergiques ou dues à un virus, une bactérie, un champignon ou encore liées à des facteurs environnementaux tels que la pollution de l’air.
Il est possible de prévenir les sinusites, même chroniques, en prenant quelques précautions telles que :

  • ne pas fumer
  • faire du sport
  • filtrer l’air que vous respirez

Qu’est-ce que la sinusite ?

La sinusite est une inflammation des sinus. Elle entraîne maux de tête, nez bouché et écoulement au fond de la gorge.

Il est possible de distinguer deux types de sinusite :

  • La sinusite aigüe : elle suit généralement un rhume. On considère la sinusite aigüe lorsqu’elle dure plus d’une semaine.
  • La sinusite chronique : la sinusite devient chronique lorsqu’elle dure plusieurs mois. Elle n’entraîne pas de nouveaux symptômes car c’est une sinusite installée depuis longtemps. Les personnes souffrant de sinusite peuvent se plaindre d’une gêne permanente pour respirer par le nez et d’une perte de l’odorat. Une sinusite devient chronique soit parce qu’elle a été mal soignée à cause d’un diagnostic non fait, soit parce que le traitement n’a pas été suivi.

Comment développe-t-on les sinusites ?

Les causes d’une sinusite peuvent être liées à une allergie, un virus, une bactérie, un champignon, à l’exposition au tabac, à l’humidité et à la pollution de l’air.

La pollution, sources de sinusites

Polluants dans l’air, fumées, produits chimiques, détergents ménagers, désinfectants, ces produits peuvent tous être inhalés et peuvent entraîner une irritation des sinus, provoquer une inflammation ainsi qu’une sinusite.
De plus, les personnes vivant dans les grandes villes ou les personnes allergiques, ont plus de risques d’avoir une sinusite chronique.

Comment prévenir la sinusite ?

Une sinusite ne se guérit définitivement que si la cause précise est identifiée. Mais il est tout à fait possible de prévenir les sinusites, même chroniques, en prenant quelques précautions :

  • Alimentez-vous correctement
  • Pensez à bien boire dans la journée
  • Ne fumez pas
  • Faites en sorte de traiter le plus rapidement possible les épisodes de rhume
  • Évitez les allergènes sources de rhinites si vous êtes allergique
  • Pratiquez régulièrement une activité physique
  • Consultez votre médecin sans hésiter en cas de douleurs sinusales

De plus, lors des pics de pollution, vous pouvez ressentir des oppressions thoraciques et des douleurs, dues à l’irritation des voies respiratoires, ou encore des irritations au niveau des yeux.
Il est préférable d’éviter les sorties pendant un pic de pollution, surtout aux heures de pointe où l’air se charge en ozone et particules fines.
Méfiez-vous également des fines gouttelettes du brouillard qui contiennent des polluants facilement inhalés.

Et pour lutter efficacement et durablement contre les symptômes liés à la sinusite, vous pouvez installer un purificateur d’air dans vos pièces pour filtrer l’air intérieur et ainsi respirer un air sain.

Sinusite, une maladie professionnelle

Certains professionnels vont être, de par leur activité, plus exposés à des émanations chimiques et aux polluants présents dans l’air.

Par exemple, les podologues sont exposés aux émanations de certains solvants et colles comme la colle Néoprène utilisée lors de la fabrication des semelles.
Plus d’informations sur l’impact de la qualité de l’air sur la santé des podologues

En fait, le nez constitue le premier filtre de l’appareil respiratoire contre les contaminants présents dans l’air. En conséquence, c’est souvent la première manifestation d’une maladie respiratoire qui peut aboutir, après plusieurs mois ou plusieurs années, à l’apparition d’asthme.