Sommes-nous tous concernés par la pollution de l’air ?

Blog

L’air est une ressource fondamentale à notre vie. Nous respirons en moyenne 15 000 litres d’air par jour. La qualité de l’air que nous respirons a un impact direct sur notre santé. En effet, la Commission Européenne estime que l’espérance de vie moyenne en Europe peut être réduite d’une à deux années dans les régions les plus polluées.

Bien que tous impactés, certaines personnes vont être plus sensibles ou vont présenter une sensibilité plus importante à la pollution de l’air qu’elles respirent. Qui sont-elles ? Quelles sont les conséquences pour ces personnes ?
Par ailleurs, notre lieu d’habitation peut-il favoriser notre exposition à la pollution de l’air et aux conséquences de celle-ci ?

Les personnes sensibles à la pollution de l’air

Sommes-nous tous concernés par la pollution de l’air ?

 

On le sait certaines personnes sont plus sensibles à la pollution et plus fragiles face à la qualité de l’air qu’elles vont respirer. Parmi ces personnes plus vulnérables, on retrouve :

  • Les femmes enceintes
  • Les enfants et bébés
  • Les personnes âgées
  • Les personnes dites « sensibles » (allergiques, asthmatiques, …)

 

Enfin, chez certaines personnes en bonne santé ne présentant pas de symptômes particuliers, une présence ne serai-ce qu’un peu élevé de polluants dans l’air peut provoquer des maux tels que : toux, irritations (gorge, nez, yeux…) alors que d’autres personnes ne présenteront ces symptômes qu’à des niveaux de pollution beaucoup plus élevés, voire pas du tout. Nous ne sommes donc pas tous égaux face à la pollution de l’air.

L’impact géographique de la pollution de l’air

Nous l’avons vu, nous ne sommes pas tous égaux face à la pollution mais qu’en est-il de l’endroit où nous vivons ? Impacte-t-il notre exposition à la pollution de l’air ?

Ville ou campagne ?

Si les villes, et notamment Paris, sont régulièrement touchées par des pics de pollution aux particules fines liés aux transports routiers, la campagne est aussi touchée par la pollution de l’air mais par un autre type de pollution. Les personnes habitant dans des zones rurales ou semi-rurales peuvent être exposées à des polluants d’origine agricole comme les pesticides, les biocides, les engrais… De plus, les habitants sont, comme en ville, exposés aux polluants intérieurs : peintures, colles, revêtements, mobilier, acariens…

D’après une étude d’impact de Santé Publique France, l’espérance de vie est, en moyenne, diminue de 15 mois ou plus dans les grandes villes, mais la pollution de l’air n’épargne pas les zones rurales avec une diminution moyenne de 9 mois.

Mer ou montagne ?

Sur le littoral, le vent chasse la pollution. Sur ce point, les côtes atlantiques, balayées par des vents d’ouest dominants, sont privilégiées. Le vent va chasser les polluants et les pollens vers l’intérieur des terres et offre aux habitants un air moins saturé en polluants.

La situation est un peu moins favorable dans le Sud de la France où la direction des vents va déplacer les nuages de pollution des zones industrielles de la vallée du Rhône vers la côte méditerranéenne. Mais, heureusement, le mistral va disperser régulièrement ces polluants indésirables vers le large.

Qualité de l'air et pollution dans les montagnes

En altitude, il est possible d’avoir un air plus sain et moins pollué. Mais attention à ne pas rester aux pieds des montagnes car la pollution a tendance à stagner dans les vallées comme en témoignent les nombreux pics de pollution de la vallée de l’Arve.
De plus, la montagne est le paradis des personnes allergiques aux acariens, car ils ne survivent pas au-delà de 1 500 m d’altitude.

Nous sommes donc tous plus ou moins impactés par la pollution de l’air. Alors comment s’en protéger au quotidien ?

NatéoSanté a conçu toute une gamme de purificateurs d’air adaptés aux personnes sensibles à la qualité de l’air ou souhaitant opter pour la prévention en se protégeant au quotidien.
Grâce à leurs filtres de qualité médicale, ils permettent de filtrer particules fines (PM2.5, PM10…), composés organiques volatils (formaldéhyde, benzène, …), poils d’animaux, pollens, … de l’air intérieur pour vous offrir, ainsi qu’à vos proches, un logement purifié où se réfugier et se ressourcer.

Découvrez toute l’actualité de NatéoSanté