Votre panier

X

Votre panier est vide.

Covid-19 : NatéoSanté protège les collaborateurs grâce aux purificateurs d'air professionnels

Covid-19 : Comment renforcer le protocole sanitaire des commerces dans le contexte de la 5ème vague ?

Blog Métiers Qualité de l’air

13 décembre 2021

À l’aube des fêtes de fin d’année, période synonyme d’affluence dans les commerces, et dans le contexte sanitaire de la 5e vague, plus que jamais, les commerces doivent trouver des solutions pour accueillir leur clientèle dans des conditions optimales.

Entre protocole sanitaire imposé aux commerçants et protection supplémentaire du public conférée par les purificateurs d’air professionnels, NatéoSanté fait le point sur les enjeux de la qualité de l'air intérieur (QAI) au sein des commerces en cette période.

De nouvelles restrictions imposées par l’État

Depuis le 29 novembre dernier, de nouvelles mesures ont été prises par le gouvernement afin de lutter contre l'arrivée du dernier variant de l’épidémie de Covid-19, Omicron.

Si l’État français ne semble pas souhaiter aller vers la fermeture des commerces, ni imposer un couvre-feu, il incite néanmoins la population à respecter de façon stricte les gestes barrière, identiques à ceux imposés pré-vaccination, et ce même pour les personnes ayant un pass sanitaire à jour :

  • port du masque obligatoire dans tous les lieux publics clos, y compris ceux soumis à la présentation du pass,
  • validité des tests antigéniques et PCR réduite à 24h (contre 72h auparavant),
  • 3ème dose de vaccin nécessaire au-delà de 7 mois après avoir reçu la 2ème dose, pour conserver un pass valide.

Une surveillance de la qualité de l’air intérieur obligatoire

Cliente en train de se désinfecter les mains à l'entrée d'un commerce Le gouvernement impose un protocole sanitaire dans les commerces

Comme l’indique le protocole applicable aux commerces (dernière version du 15 octobre 2021), au niveau de la qualité de l’air intérieur, les recommandations insistent sur l’importance de l’aération et de la ventilation des locaux afin de renouveler l’air, ainsi que sur la surveillance du taux de dioxyde de carbone (CO2) dans l’air.

Cependant, il est parfois difficile d'aérer aussi fréquemment que recommandé, notamment en période hivernale lorsque les températures sont fraîches.

Un purificateur d’air professionnel comme barrière supplémentaire de protection

Dans ce contexte, l’installation d’un purificateur d’air professionnel est particulièrement adaptée afin d’apporter un niveau additionnel de protection du public et du personnel contre l’épidémie.

Aujourd’hui exposés comme une protection collective contre la Covid-19, les purificateurs d’air professionnels dotés d’un filtre HEPA ont un rayon d’action bien plus important puisqu’ils agissent sur la QAI dans sa globalité et, par voie de conséquence, indirectement sur les conditions d’accueil de clients ou usagers et la qualité de vie au travail (QVT).

EOLIS Air Manager de NatéoSanté dans un restaurant Un purificateur d'air professionnel protège clients et collaborateurs des coronavirus

Ces dispositifs s’insèrent facilement dans tous les environnements de travail et ne requièrent pas d’interventions régulières. Synonymes de protection renforcée pour les clients, ils participent à la constitution d’une atmosphère d’accueil appréciable en réduisant les nuisances invisibles. Pour les salariés, la protection permanente contre les aérosols et les polluants apportée par les purificateurs d’air professionnels contribue à l’amélioration des conditions d’exercice et, de facto, à l’hygiène et la sécurité au travail.

EN SAVOIR PLUS :
Nos solutions pour les commerces

Dernières actualités

Retrouvez les évènements auxquels a participé NatéoSanté

Logo la tribune

La Tribune – 22 juillet 2024

Lire plus

La Tuberculose : une recrudescence en France

Lire plus
Le purificateur d'air EOLIS Air Manager dans les services de néonatologie en hôpital

Coqueluche : La montée en flèche des cas en France ravive l’attention sur les mesures sanitaires

Lire plus