Avec l’épidémie Covid 19, la qualité de l’air intérieur est devenue une question de santé publique encore plus prégnante. Si un purificateur d’air grand public traite surtout les pollens, un appareil professionnel s’attaque à l’ensemble des polluants et cibles polluantes chimiques, physiques et organiques, dont les virus, par la combinaison de pré-filtre, charbon actif, filtre HEPA à particules, lampes UV-C et photocatalyse comme EOLIS Air Manager de NatéoSanté dont l’efficacité à 99,6% contre les coronavirus a été testée, et démontrée, en laboratoire.

A quoi sert un purificateur d’air ?

Un purificateur d’air est un appareil qui permet d’enlever non seulement les pollens voire les mauvaises odeurs, mais aussi l’ensemble des polluants et/ou des particules présents dans l’air intérieur. Une fois cet air capté et traité par le purificateur, il est relâché sous forme d’air purifié dans la pièce ou le local concerné.

Il existe deux types de purificateur d’air : grand public et professionnel jusqu’à usage médical avec une différence de performances globales et des composants (notamment les filtres) qui impacte le budget d’achat.

Enfin, un purificateur d’air ne doit pas générer ses propres polluants : il s’agit de l’innocuité de l’appareil. C’est l’une des caractéristiques exclusives offertes par EOLIS Air Manager de NatéoSanté.

A quels polluants et cibles polluantes un purificateur d’air intérieur professionnel s’attaque-t-il ?

Les différentes sources de pollution de l'air intérieur qui peuvent être traitées par un purificateur d'air professionnel comme EOLIS Air Manager de NatéoSanté
Les différences sources de pollution potentiellement présentes dans l’air intérieur

Il existe trois sources principales de pollution de l’air intérieur auxquelles un purificateur d’air professionnel s’attaque en vue de les éliminer :

Pollution chimique : gaz et COV pour Composés Organiques Volatils

Il s’agit des composés présents dans :

  • Détergents et solvants
  • Colles et adhésifs
  • Peintures, moquettes
  • Meubles
  • Plastiques

Parmi les COV et gaz les plus répandus :

  • Formaldéhyde
  • Xylène
  • Toluène
  • PCP
  • Benzène
  • Styrène
  • Dioxyde d’azote

Pollution physique : micro et nano-particules de PM 10 à PM 0,1

Les principales sources de particules présentes dans l’air sont :

  • Pollen
  • Pollution atmosphérique, industrielle, automobile
  • Fumées, suie, cendres
  • Particules de bois
  • Poils d’animaux

Pollution biologique : micro-organismes

Les principaux micro-organismes recensés dans l’air intérieur sont :

  • Moisissures, spores
  • Virus comme Covid 19
  • Bactéries
  • Acariens
  • Bactéries

Tous ces polluants ont un impact direct et négatif sur la santé. Ils sont traités de façon simultanée par EOLIS Air Manager.

Une mauvaise odeur est souvent le premier indice qu’il y a un polluant dans l’air intérieur, par exemple le solvant d’une colle. Mais un virus ou une nano-particulaire ne sentent pas !

Comment chaque polluant de l’air doit-il être traité ?

A chaque polluant, il existe une solution et un traitement différencié :

Les différents sources de pollution de l'air intérieur et moyens de traitement dédiés
A chaque polluant de l’air intérieur, un traitement différencié
  • Le renouvellement d’air, en réponse à une situation de confinement (pièce fermée, non aérée), permet d’évacuer tout ou partie du CO2 et d’apporter de l’oxygène
  • Une filtration adaptée à la taille des particules va capter celles-ci ainsi que pollens, spores, bactéries…
  • Un filtre à charbon actif et/ou une technologie de destruction chimique sera efficace contre les COV, les gaz, les mauvaises odeurs…

Comment un purificateur d’air professionnel fonctionne-t-il, étape par étape ?

Le purificateur d’air professionnel EOLIS Air Manager de NatéoSanté fonctionne de série selon quatre étapes principales.

• Etape 1 : pré-filtre

A partir d’un air entrant pollué, le pré-filtre amovible capte les plus grosses poussières. Sa surface est imprégnée d’un biocide qui, pour sa part, détruit par contact les bactéries, virus, acariens, et spores

– Le pré-filtre bactéricide, virucide et acaricide équipant EOLIS Air Manager est certifié norme NF EN 1276 et EN 14675

Etape 2 : charbon actif

Le charbon actif utilisé pour EOLIS Air Manager est à très haute densité. Son rôle : adsorber les polluants chimiques comme le gaz !

Etape 3 : filtre HEPA à particules

Sa mission : capter les particules fines. Un filtre HEPA fonctionne comme un tamis. Le filtre H13 proposé avec EOLIS Air Manager, testé et certifié individuellement, est efficace sur 99,97 % des particules et des virus à 0,1 µm (99,99 % jusqu’à 0,3 µm). Le filtre optionnel ULPA U15 élimine jusqu’à 99,9997 % des particules de taille 0,1 µm.

Le virus Covid 19 présente une taille allant de 0,1 à 0,15 µm.

Illustration du système de filtration certifiée EOLIS Air Manager

Etape 4 : photocatalyse

De façon générale, la photocatalyse revient à décomposer une substance sous l’action de rayons lumineux à la surface d’un catalyseur. Sous l’effet des UV-C, les polluants ainsi absorbés à la surface de la grille photocatalytique sont oxydés et détruits.

Le purificateur d’air intérieur EOLIS Air Manager est muni d’une grille photocatalytique en nid d’abeille : elle est recouverte de TiO2.

Les lampes UV-C activent l’action de ce catalyseur afin d’autoriser la dégradation des polluants : ces derniers sont alors principalement décomposés en C02 et en H20.

Quels sont les critères de choix d’un purificateur d’air professionnel ?

Il est important de bien identifier son besoin en tant qu’utilisateur professionnel.

Quels polluants dois-je traiter dans le cadre de mon activité ?

La nature de ces polluants guide le choix des bonnes technologies de filtration.

Quelle quantité de polluants et selon quel volume de pièce ?

Ces critères vont déterminer la capacité de traitement du purificateur d’air professionnel le plus adapté dont son débit d’air.

Le débit d’air est-il le critère le plus important ?

C’est un critère ou un facteur de choix parmi d’autres. Là encore, tout dépend du métier et des polluants à traiter. Pour un coiffeur, un purificateur d’air à fort débit mais dépourvu de charbon actif n’aura pas d’efficacité. Le temps de contact sur le charbon actif et le photocatalyseur, la présence ou non de lampes UV-C à l’action germicide sont donc des points tout aussi importants à considérer que le seul débit d’air.

En ce sens, EOLIS Air Manager est un appareil polyvalent à la complétude technologique pour s’adapter selon la situation de chaque métier.

Quelles différences existent-il entre un purificateur d’air intérieur professionnel comme EOLIS Air Manager et un modèle grand public ?

Un modèle grand public est un appareil de confort qui va traiter surtout les pollens.

Un purificateur d’air intérieur professionnel comme EOLIS Air Manager de NatéoSanté a une influence directe sur la santé par une double action préventive et/ou curative. Dans un environnement professionnel particulièrement exposé, tel un salon de coiffure ou un cabinet de podologie, il traite efficacement les émanations chimiques issues, par exemple, des colorations ou des colles néoprène.

En milieu médical et para-médical, dans un hôtel ou un restaurant, dans des bureaux tertiaires comme des open spaces, en situation Covid 19, ses filtres sont adaptés à la taille des virus qui seront aussi sensibles à d’autres techniques de destruction chimique qu’il offre.

La transparence vis à vis de l’utilisateur est totale : la performance est garantie par la mesure et les données. L’encrassement réel du filtre est mesurée en continu selon un procédé breveté. Quand le filtre est encrassé, EOLIS Air Manager s’arrête en attente d’un filtre neuf et n’entretient pas l’illusion qu’il continue à purifier l’air intérieur.

L’efficacité du purificateur d’air EOLIS Air Manager contre les coronavirus est-elle démontrée ?

Le purificateur d’air professionnel EOLIS Air Manager a été testé en septembre 2020 par un laboratoire indépendant en microbiologie, de référence. Son efficacité contre les coronavirus a été démontrée à 99,6% après seulement dix minutes de fonctionnement en vitesse lente. Il s’agissait d’un modèle 600S de série, équipé d’un bloc de filtres Perform+ qui intègre en son sein un filtre HEPA 13 certifié selon la norme NF EN ISO 29463-4.